dimanche 26 janvier 2014

sage-femme

milieu de nuit. elle est arrivée à une dilatation bien avancée. elle gère bien mais 1 heure plus tard, son compagnon vient me trouver, disant qu'elle souhaite une péridurale. mon intuition me dit que ce n'est qu'un appel au secours. bingo: elle ne sait plus comment gérer. la baignoire est libre, alors nous partons à pas tranquille dans le long couloir qui y mène.

à quelques mètres du but, elle se jette à 4 pattes. bébé, tu es bientôt là...

l'eau chaude l'aide à se détendre. et bientôt l'enfant pousse. c'est dans l'eau et dans la tranquillité de la nuit qu'il vient au monde ...


quelques heures plus tard. cette jeune accouchée de quelques jours vient de s'effrondrer en larmes dans mon bureau. bébé énervé, montée de lait en cours, épuisement de visites constantes... bébé en écharpe contre moi, maman sous la douche chaude, se détend et respire un grand coup. j'ai déposé un bébé endormi dans son berceau, et donner la consigne qu'on ne la réveille pas pour le petit dèj'...


sage-femme... prendre soin des femmes. cette nuit je n'ai pas fait d'actes, ou si peu. et pourtant ce que j'ai fait est tellement plus important...

4 commentaires:

  1. J'ai commencé (et fini, Oups!) à lire ton blog hier... J'aime vraiment beaucoup les anecdotes et la façon dont tu les racontes, un quotidien pas ordinaire... Merci de partager tout cela.

    RépondreSupprimer
  2. C'est merveilleux que des sages-femmes sachent faire la différence entre une demande de péridurale et une demande d'aide. Surtout que certaines auraient plutôt tendance à traduire une demande d'aide par une demande de péridurale, justement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la nuance n'est pas toujours simple mais là c'était limpide, car elle ne m'a jamais parlé de péridurale... ce que déduit le conjoint n'est pas toujours le souhait de la femme ^^

      Supprimer
    2. J'aurais bien aimé t'avoir comme SF il y a qqs années !

      Supprimer